Blog

 Breaking News

Les Algériens de la diaspora rejettent la révision de la constitution.

Les Algériens de la diaspora  rejettent  la révision de la constitution.
février 05
05:48 2016
Il faut reconnaître du génie à ces hommes qui ont écris le projet de révision de la constitution. Qui aurait pu comme eux faire du nepotisme et du despostisme les vertus d’une nouvelle ouverture politique!!

Le président s’arroge des pouvoirs sans égales, devient un roi qui nomme la cour et qui distribue les richesses et les récompenses, le premier ministre ne proviendra jamais de la majorité et n’est même pas tenu d’être un élu. Et pour peu qu’ils aient su marquer la difference entre un droit et une loi, ils se sont donnés  à  une contradiction sans pareille pour s’autoriser à gouverner par décret, se créant des raccourcis qui éliminent le débat et qui ignore complètement  l’assemblée nationale.
La langue Amazigh bénéficie d’une liberté provisoire en tant que langue nationale et maintenant officielle. Liberté provisoire parce que cet acquis qui aurait dû être définitif peut à n’importe quel moment être remis en cause dans l’article 177 de ladite constitution.
Dans l’article 51, les binationaux se retrouvent exclus de toutes participations à la vie politique. Même les descendants de ceux qui ont lutté  contre la France en France, se retrouvent ainsi avec l’étiquette de traître d’office, puisque cette constitution ne leur permet plus de rêver d’être un jour dans un poste de confiance.Ce même article fait que l’on ne pourra jamais s’honorer d’avoir nos éminences grises même avec un prix nobel, dans un poste désormais réservé d’avance au troque  et au marchandages politiques. Et dire qu’il y a quelque années à peine on n’aurait même pas pu avoir une équipe nationale de football sans les binationaux !
Au lieu que nos gouvernants nous impresionnent avec un plan ou un programme politique qui permet à nos cerveaux en fuite de revenir dispenser leur savoir en Algerie, voilà que les portes se fermes tout à coup à double tour et dans l’article 51 et dans l’article 73 qui impose une présence continue de 10 ans en Algérie pour prétendre à une haute fonction, tout comme la Syrie et l’Égypte, les deux autres grandes démocraties mondiales, n’est ce pas!
Le jour où  Hocine Ait Ahmed s’est soulevé contre Ben Bella qui trouvait que la dictature était une “logique de circonstance” puis s’est rebellé contre Boumediene pour la même raison, on nous à dit que le problème était “ el kbayel” et non pas la démocratie. Le parti de la haine s’est joué de nous, au point de créer une haine viscérale entre Kabyes et Arabes, et Arabes et Kabyles.
Nous n’avons pas été gouvernés uniquement que par la peur mais par la haine aussi. Et comment pourrai je oublier le mépris!
Aujourd’hui c’est les binationaux l’ennemie  et non pas le régime desposte qui même sombrant vers son déclin ne manque pas de nous insulter une dernière fois et de nous malmener encore les uns contre les autres!
Que voulez vous que je vous dise d’autre?! Est ce que c’est normal que la constituation soit votée par l’assemblee nationale et non pas par le peuple dans un référendum ??
Mais qui a dit que le peuple avait son mot à dire?
« 
Par Chafik Ben Guesmia

5 total views, 1 views today

Comments

comments

Share

About Author

admin

admin

Related Articles

0 Comments

No Comments Yet!

There are no comments at the moment, do you want to add one?

Write a comment

Write a Comment

Your email address will not be published.
Required fields are marked *