dim, 5 juillet 2020

Dossiers

Retrouvez toutes l’actualité des enquêtes, témoignages, de la communauté maghrébine au Canada

Le Québec exigera plus d’années de travail pour postuler au Programme de l’expérience québécoise.

C’est confirmé ! Le Québec exigera désormais une expérience de travail plus longue aux étudiants étrangers pour postuler au Programme de l’expérience québécoise (PEQ). Les travailleurs étrangers temporaires sont également concernés par cette nouvelle mesure.

Le ministre québécois de l’Immigration vient de confirmer aujourd’hui les contours de la nouvelle réforme du programme.

Ainsi, pour postuler au PEQ les étudiants étrangers ayant obtenu un diplôme d’études professionnelles (DEP) devront avoir effectué,à temps plein, deux années d’expérience de travail au cours des trois derniers années. Une seule année sera exigée pour ceux qui auront obtenu un diplôme de Baccalauréat, Maîtrise ou Doctorat.

Nous avons pris contact avec plusieurs étudiants en cours de scolarisation au Québec et qui ne sont pas encore diplômés; ils nous ont tous exprimé leur inquiétude. Seront-ils concernés par cette nouvelle loi. Rien n’a filtré sur leur cas.

Depuis l’arrivée de ce nouveau ministre, nous notons chaque année un durcissement des mesures concernant les conditions d’études au Québec pour les étrangers.

Par Wahid Megherbi

Le Québec durcit le programme de l’expérience québécoise (PEQ).

 Le Québec durcit le Programme de l’expérience québécoise (PEQ). Les étudiants internationaux et les travailleurs temporaires devront répondre aux exigences d’avoir de l’expérience de travail dans leur domaine pour pouvoir postuler au programme de l’expérience québécoise.

Plus de 15 000 étudiants et travailleurs  étrangers ont pu bénéficier de ce programme en 2019. 

Selon Radio Canada, des changements vont venir dans les prochains jours changer les règles d’admission au PEQ. Ainsi pour avoir accès à ce programme,le gouvernement québécois exigera deux années de travail pour les étudiants étrangers ayant obtenu un diplôme d’études professionnelles (DEP). Une période de travail d’une année serait exigée pour les étudiants universitaires.

Deux années d’expérience de travail serait réclamée pour les travailleurs  temporaires.
Les travailleurs étrangers et les étudiants déjà au Québec ne seraient pas concernés par ces nouvelles mesures. Selon Radio Canada une clause de droits acquis ferait partie des annonces qui seraient faites prochainement.


Par Wahid Megherbi 

info@lavoixdumaghreb.com