dim, 5 juillet 2020

Dossiers

Retrouvez toutes l’actualité des enquêtes, témoignages, de la communauté maghrébine au Canada

Le rapatriement des canadiens bloqués en Algérie se fera avec Air Canada le 31 Mars.

Montréal 28 Mars – Comme nous l’avons annoncé hier en exclusivité dans notre précédant article , le Canada va procéder le mardi 31 Mars au rapatriement de la première vague de canadiens restées bloqués en Algérie suite à la crise du Covid-19.

Selon nos sources d’information, un deuxième vol est programmé au courant de la semaine prochaine. La date exacte ne nous a pas été confirmée encore.

Aujourd’hui en début d’après-midi (Heure algérienne) un premier courriel a été envoyé aux destinataires les informant que le compagnie Air Canada va mettre en vente dans les minutes qui suivent des billets d’avions pour le vol AC 2015, qui partira d’Alger à destination de Montréal avec un prix unitaire de 1245 $.

Un deuxième courriel a été envoyé avec le code de réservation pour accéder au site d’Air Canada.

Nous sommes en contact avec des passagers qui n’ont pas encore, au moment où nous écrivons l’article,reçu les messages et codes sus-cités. D’autres nous ont affirmé qu’ils avaient acheté en ligne leurs billets d’avions. Nous ne connaissons pas le nombre exact de canadiens inscrits pour l’opération de rapatriement.

Le vol AC 2015 décollera de l’aéroport Houari Boumediene d’Alger à 11 Heures locales.

Par Wahid Megherbi

Le Québec durcit le programme de l’expérience québécoise (PEQ).

 Le Québec durcit le Programme de l’expérience québécoise (PEQ). Les étudiants internationaux et les travailleurs temporaires devront répondre aux exigences d’avoir de l’expérience de travail dans leur domaine pour pouvoir postuler au programme de l’expérience québécoise.

Plus de 15 000 étudiants et travailleurs  étrangers ont pu bénéficier de ce programme en 2019. 

Selon Radio Canada, des changements vont venir dans les prochains jours changer les règles d’admission au PEQ. Ainsi pour avoir accès à ce programme,le gouvernement québécois exigera deux années de travail pour les étudiants étrangers ayant obtenu un diplôme d’études professionnelles (DEP). Une période de travail d’une année serait exigée pour les étudiants universitaires.

Deux années d’expérience de travail serait réclamée pour les travailleurs  temporaires.
Les travailleurs étrangers et les étudiants déjà au Québec ne seraient pas concernés par ces nouvelles mesures. Selon Radio Canada une clause de droits acquis ferait partie des annonces qui seraient faites prochainement.


Par Wahid Megherbi 

info@lavoixdumaghreb.com