dim, 22 septembre 2019

Interviews

Retrouvez toutes les rencontres, entretiens, Questions/Réponses.

Entrevue avec Mme Mélanie Joly ministre du Tourisme et de la Francophonie du Canada.

Nous avons  récemment discuté avec Madame Mélanie Joly Ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie du Canada lors de sa rencontre avec les organismes communautaires chargés de la facilitation de l’intégration des immigrants au Canada et en particulier dans Ahuntsic-Cartierville, un quartier de la ville de Montréal. 


Voici ci-dessous la teneur de l’entrevue qu’elle nous a accordée.

Quel est le message que vous avez voulu transmettre aux organismes communautaires lors de cette rencontre dans l’arrondissement de Ahuntsic-Cartieville ?

Je pense que l’intégration à Ahuntsic-Cartierville est un succès . On voit cette belle cohésion sociale chez  les gens qui viennent de partout à travers le monde et qui décident de s’établir ici dans ce quartier.
Ahuntsic-Cartierville est un quartier sécuritaire en plus d’offrir beaucoup d’opportunités pour choisir de s’y installer. Notre mission est de  s’assurer que ces facilitées d’installation et l’accès à ces opportunités soient toujours en cours dans 5 ans ,10 ans et 20 ans et bien au delà. L’ accès à  l’emploi ,au logement sont parmi nos principales préoccupations sans oublier évidemment  certaines difficultés liées à l’intégration dans un nouveau pays.

J’ai entendu tantôt l’un des responsables des organismes communautaires dire que 70% des habitants du quartier de Ahuntsic-Cartierville sont d’origine immigrante.

Quel est votre défi Madame la Ministre  d’abords pour  réussir leur intégration .En outre pour  qu’elle soit ainsi un modèle  pour les autres quartiers et les autres villes du Canada ?

Vous avez du constater lors de la rencontre avec les organismes communautaires du quartier la présence de nombreux intervenants qui activent dans les différents centres d’intérêts comme l’employabilité, le logement , la formation et l’éducation. Notons que les représentants des forces policières étaient présents comme l’étaient également tous les paliers de gouvernement (Municipal, provincial et fédéral). Il y a une réelle et constante concertation entre tous ces acteurs qui permettent de répondre concrètement aux besoins de nos citoyens et en particulier aux nouveaux arrivants dans le quartier.
La diversité est notre force. L’immigration est positive pour Ahuntsic-Cartierville et pour l’ensemble du Canada.

” La communauté maghrébine est une communauté forte “

Vous êtes ministre de la Francophonie et des Langues, nous savons très bien que la communauté maghrébine est francophone, québecophone et quebécophile. 
Quel est votre message pour la communauté maghrébine de Montréal et du Québec ?

La communauté maghrébine est une communauté forte, une communauté dont on est fiers et qui fais pleinement partie du tissu culturel francophone Québécois et Canadien. Nous sommes de vieux alliés de la francophonie. 
Il y a une amitié de longue date qui unit le Maghreb et le Canada  et cette amitié-là se transpose sur le terrain à des endroits comme Ahuntsic-Cartierville, Montréal et partout au Canada.

Entrevue réalisée par Wahid Megherbi 

Hassan Guillet un ardent bâtisseur du vivre-ensemble.


Hassan Guillet est  une personne qui va droit au but lorsqu’il s’agit d’avancer sa pensée. Il ne va pas par quatre chemins pour affirmer fortement sa pleine implication afin de bâtir des bases solides du vivre-ensemble. Son inlassable labeur engrange une dynamique qui l’accompagne partout où il prêche le discours inclusif et rassembleur qui lui est connu.

En plus d’être polyglotte, il a plusieurs cordes à son arc : avocat, ingénieur mais aussi imam. Installé au Québec depuis 1974, M.Hassan nous avait déclaré lors d’un récent colloque à Montréal:

Nous ne sommes pas des touristes ici, nous sommes chez nous au Québec. Il faut, également, ouvrir nos cœurs et nos portes à autrui avant de le stigmatiser.


M.Hassan Guillet
lors d’un colloque à Montréal.

Notre imam est épris des principes qui régissent les valeurs du vivre-ensemble de toutes les cultures aussi diverses soient-elles d’où sa fougue et son entrain ancré dans toutes les actions qu’il entreprend et parraine.

Mécène de son temps, il parcourt le Québec pour incruster partout où il prend place les socles de la convivialité et les ponts de l’amitié.

J’appelle tous les musulmans du Québec à être de bons musulmans et de bons Québécois. Moi-même, je vis et je défends les valeurs québécoises tous les jours. La générosité, l’amabilité et l’empathie vers les autres font partie de ces valeurs. Elles se juxtaposent aux valeurs de l’Islam. Elles en  sont très proches.


M.HASSAN GUILLET
à montréal pour la voix du maghreb

nous a affirmé M. Guillet qui œuvre pour voir émerger au Québec un rempart solide et une digue pérenne qui contreront toute tentative malencontreuse de porter atteinte aux principes du vivre-ensemble qui lui est si cher.

Homme qui s’inscrit dans une projection Avant-gardiste du Québec, nous voici vous proposer ci-dessous une entrevue que M.Guillet Hassan a eu l’amabilité de nous accorder, de vous accorder chers lecteurs.

Pourquoi l’implication en politique est importante ?

Hassan Guillet : La politique interfère dans notre vie de la naissance jusqu’à la mort, et même après en gérant les successions. Donc pour bien gérer sa vie, il est inévitable de s’occuper de la politique. Souvent les gens, surtout ceux qui sont issus des communautés culturelles dites minoritaires, se plaignent d’être marginalisées. Ils ne réalisent pas qu’ils pourraient réellement l’être parce qu’ils sont spectateurs plutôt que des acteurs actifs et positifs dans la société. S’impliquer en politique est un excellent outil pour s’occuper de la vie individuelle et collective.

Quels sont les mécanismes appropriés pour réussir notre intégration au Québec?

Hassan Guillet : Les mécanismes appropriés pour réussir notre intégration au Québec se résument en deux mots: appartenir et s’impliquer. Il faut réaliser et croire profondément que nous ne sommes pas des touristes ici. Nous sommes des citoyens comme tous les autres. Nous avons les mêmes droits que les autres, pas plus, pas moins. Nous avons aussi les mêmes obligations que les autres, pas plus, pas moins. Nous devrons accomplir nos devoirs envers cette société qui est la nôtre et en même temps réclamer nos droits. L’un ne doit pas brimer l’autre. Toutefois, la reconnaissance des diplômes et des compétences des nouveaux arrivants et l’accessibilité à l’emploi comme tous les autres membres de la société est un doit fondamental qui doit se transformer en réalité pour avoir une intégration réussie.

Le leadership communautaire est-il une locomotive pour encrer une communauté dans la collégialité ?

Hassan Guillet : Bien sûr le leadership communautaire est une locomotive pour encrer une communauté dans la collégialité à condition que ce leadership soit responsable et conscient de la dualité de sa responsabilité. On s’entend qu’il n’y a pas de leadership choisi par la communauté. Il s’agit toujours d’un leadership auto-proclamé. Pour garder leur oracle et jouer un rôle positif dans la société, les leaders communautaires doivent bien comprendre les besoins de leurs communautés respectives et les besoins de la société et être de vrais bâtisseurs de ponts.

Les musulmans au Québec subissent-il vraiment une stigmatisation rampante?

Hassan Guillet : Je ne pense pas que les musulmans au Québec subissent vraiment une stigmatisation rampante. Bien sûr la présence accrue des musulmans au Québec, jumelée à la méconnaissance de l’islam et la mauvaise propagande contre les musulmans, engendre un malaise chez certaines personnes. Malheureusement quelques politiciens et certains médias contribuent à mettre plus l’accent sur ce qui peut diviser que sur ce qui peut rassembler.

L’Islam Canadien a-il une particularité ?

Hassan Guillet : Je ne suis pas certain qu’on peut parler d’un Islam Canadien. On peut plutôt parler des canadiens de confession musulmane qui sont fiers de leur identité canadienne et de leur identité musulmane. Il n’y a pas de contradiction entre les deux . Au contraire, c’est une richesse qui peut aider les canadiens de confession musulmane à bien réussir leur intégration et leur contribution à la société canadienne. La particularité de la culture canadienne, démocratique, ouverte, et multiculturelle, pourra même aider les musulmans du Canada à montrer le bon exemple aux musulmans à travers le monde et à reprendre le flambeau de l’Islam des Lumières. Les musulmans du Canada sont libérés de la pression que subissent la majorité des musulmans dans ce qu’on peut appeler “le Monde Musulman”et de la confrontation à laquelle font face les musulmans ailleurs dans le monde occidental. Nous avons une opportunité en or de mettre la démocratie et la diversité canadienne au service du monde.

Interview réalisée par: Wahid Megherbi