jeu, 6 octobre 2022

Vie communautaire

Retrouvez tous les engagements à la vie communautaire de la communauté maghrébine au Canada.

L’ambassadeur du Canada à Alger l’affirme, il y a 100 000 Algériens qui vivent au Canada.

Montréal 17 Novembre 2018- Ce n’ est pas une nouvelle comme telle car cela est connu depuis belle lurette ; le nombre d’Algériens vivant au Canada dépasse les 100 000 personnes. Lors d’ un récent déplacement à Oran, l’ambassadeur du Canada en Algérie, Mme Patricia McCullagh a affirmé que le nombre d’algériens établis au pays de l’érable avoisinerait les 100 000 âmes.
” Nous avons aujourd’hui 100 000 Algériens basés au Canada”
a déclaré en substance Mme McCullagh lors d’une visite de courtoise à la Chambre de commerce et d’industrie d’Oran.

Le chiffre exact atteindrait les 150 000 âmes. Les algériens vivent principalement dans la province du Québec en raison de la langue la plus largement parlée, le Français. Sachant bien que les Canadiens d’origine algérienne maîtrisent la langue française, cela n’a pas empêché qu’ils soient les premières victimes de la discrimination à l’ emploi au Québec.

Il est vrai qu’un vague anti-immigrationniste voit le jour ces temps-ci au Québec. Cela s’explique par un populisme rampant qui ostracise l’immigrant et fait de lui un bouc-émissaire parfait pour tout ce qui ne fonctionne pas dans la province francophone.
Un exode remarqué voit le jour ces temps-ci vers d’autres provinces canadiennes comme l’Ontario ,le Manitoba et l’Alberta où les compétences et qualifications de l’immigrant sont prises en compte comme cela se doit sans discrimination aucune.
Le Québec perd,ainsi,un grand nombre d’immigrants francophones qui, pour un grand nombre d’entre eux, traînent les petits métiers et perdent , au fil du temps, toute envie de demeurer au Québec.

Le grand nombre d’algériens et de Maghrébins qui quittent le Québec n’a surement pas été comptabilisé par le diplomate canadien.
Le Canada, c’est dix provinces et celles-ci offrent des programmes importants pour attirer, chez elles, cette immigration compétente et qualifiée. Le Canada francophone attend les bras ouverts les immigrants désirant s’y installer.

Nous reviendrons dans un proche futur sur ce passionnant sujet en offrant à nos lecteurs une variantes d’articles attenant à la problématique de l’immigration au Canada.


Par Wahid.M

SOS: Les écoles marocaines au Québec en péril

On savait que l’expérience pédagogique menée par les membres de la communauté québécoise des originaires du Maroc n’était pas au mieux. “Min Canada”, une nouvelle émission webtélé en langue arabe, traitant des sujets touchant la communauté marocaine au Canada et l’actualité en lien avec ses intérêts, vient nous apprendre que la situation est encore plus difficile qu’on peut généralement le penser.

Dans sa première édition, “Min Canada”, dirige ses projecteurs sur l’Association des Écoles Marocaines au Québec (AEMQ) et met en lumière ses déboires avec le ministère chargé des marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, ainsi qu’avec Dar Al Maghrib.

Le président de l’association, Ali Bouanba, qui craint désormais pour l’avenir de son initiative, lance un véritable SOS afin que les responsables marocains respectent leurs engagements, dans le respect de l’accord de partenariat signé en septembre 2012.

Pour en savoir plus sur cette affaire :

1ere Video : https://www.youtube.com/watch?v=GKaE6TKRLMI
2 eme Video: https://www.youtube.com/watch?v=2tvNvhkMtMo&feature=youtu.be