Un Français enlevé en Algérie

1095

Un ressortissant français a été enlevé dans la soirée du dimanche 21 septembre à Tizi Ouzou, ville située à 110 km à l’est d’Alger, a confirmé, lundi 22 septembre, le ministère des affaires étrangères.

Cet homme, un touriste de 55 ans, a été kidnappé dans la région montagneuse de Kabylie alors qu’il effectuait une randonnée, selon ces sources. Il n’est pas clair si ce rapt est le fait d’islamistes armés ou de bandits pratiquant des enlèvements dans la région de Tizi Ouzou, à l’est d’Alger. « Aucune hypothèse n’est écartée », selon le gouvernement français, qui précise que « l’enlèvement n’a pas été revendiqué ».

Selon le site d’information algérien El Ahdath, le Français avait été enlevé par« un groupe terroriste ». Selon ce site, le touriste est arrivé en Algérie il y a quelques jours avec un visa touristique et a loué avec des amis algériens un chalet à Tikjda, entre Tizi Ouzou et Bouira.

ALLÉGEANCE À L’ÉTAT ISLAMIQUE

Depuis décembre 2005, près de 80 Algériens ont été kidnappés en Kabylie, les ravisseurs exigeant une rançon de la famille. Trois d’entre eux ont été tués. Lundi, l’armée algérienne a annoncé avoir tué la veille au soir en Kabylie un« chef terroriste », terme désignant dans son vocable un responsable islamiste armé.

La zone où il a été enlevé correspond par ailleurs à celle d’un groupe islamiste qui s’est séparé d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) il y a quelques jours afin de prêter allégeance à l’organisation djihadiste de l’Etat islamique, qui a promis de frapper la France et ses intérêts après le début des bombardements américains et français en Irak.

Une déclaration du Quai d’Orsay diffusée lundi appelle les Français résidants ou étant amenés à se déplacer dans une trentaine de pays « à la plus grande prudence ». Le Quai d’Orsay a transmis cette consigne à ses ambassades« dans une trentaine de pays » qui l’ont répercutée auprès des Français y habitant ou en séjour, notamment au Maghreb, au Moyen-Orient et en Afrique.

SOURCE : LE MONDE.COM