Fin de mission pour le Consul général d’ Algérie à Montréal, Abdelghani Amara
13 janvier 2015

Fin de mission pour le Consul général d’ Algérie à Montréal, Abdelghani Amara

By
  • 44
  • 0

 

Le Consul général d’Algérie, M. Abdelghani  Amara  quitte demain ses fonctions pour rejoindre son poste d’attache à Alger.

Ila  eu à occuper  auparavant  les postes de consul général adjoint à Paris et consul à Pantoise avant de se voir confier la prestigieuse direction du Protocole et des immunités diplomatiques au ministère des affaires étrangères.

À raison de 5000 personnes par an si l’on compte les nouveaux résidents, les personnes parrainées et les étudiants, la communauté algérienne au Canada a vu son nombre augmenter de près de 30 000 personnes depuis l’entrée en fonction de M. Amara en 2008. Cela a déclenché un processus opérationnel pour relever ce défi et répondre, ainsi, aux besoins d’une communauté dont le nombre avoisine, présentement, les 100 000 personnes.

L’ heure du bilan…

Aujourd’ hui  c’est l’heure du bilan et le consul n’a pas à en rougir, bien au contraire. Combien de consulats d’Algérie en Europe font les titres des manchettes de la presse pour nombreuses raisons  que je n’énumérerai pas ici, mais je m’attèlerai, plutôt, sur le travail accompli par un diplomate chevronné.

‘’ La communauté algérienne  m’a grandement facilité la tache. Les Algériens résidents au Canada ne sont pas des gens à problèmes ; ils sont instruits et hautement  qualifiés. ‘’ m’a déclaré M. Amara lors d’un  entretien téléphonique ‘’. ‘’ Je tiens, surtout, à remercier tous mes collaborateurs et tous les membres du mouvement associatif qui  ont grandement contribué à la réussite de ma mission ‘’  a-t- il rajouté avec une voix empreinte d’émotion.

 Pérenniser un travail…

Le consul n’oublie pas d’adresser, également ses remerciements aux autorités canadiennes à tous les niveaux pour l’aide qui lui ont apporté durant son mandat.

‘’ J’ai passé de très bons moments au Canada ; j’ai tenu à ce que chacun ait à l’esprit la nécessaire prise en charge des besoins de la communauté ‘’ a conclu le diplomate algérien ému .

La mission de son successeur n’est pas des moindres. Il lui faudra pérenniser le travail accompli. La touche personnelle du nouveau locataire du consulat d’Algérie à Montréal fera la différence. Que celle-ci le soit pour le bien de la communauté comme l’a si bien fait M. Abdelghani Amara.

 

Par Wahid Megherbi

Prev Post

Entrevue avec le ministre québecois de l’ Environnement , M . David Heurtel

Next Post

L’Etat algérien prend en charge le rapatriement des dépouilles des ressortissants

post-bars

Leave a Comment